webleads-tracker

Rechercher sur le site

Français (French)
English
Deutsch (German)
(Japanese)
(Russian)
(Simplified chinese)
Espanol (Spanish)

Gestion des Risques naturels


Les risques sont un sujet vaste. Risques domestiques, ménagers, risques monétaires ou vulnérabilité sociale, risques écologiques ou naturels, … tous nécessitent une protection. En ce qui concerne l’économie et les finances, nous pouvons nous référer à la rubrique “banque, Assurance, Mutuelle”.

Pour le reste, nous pouvons définir plusieurs besoins qui en appelle au marketing spatial. Les services de pompiers requièrent des données routières et cartographiques pour trouver les itinéraires les plus rapides d’un point A (caserne) à un point C (hôpital) passant par un point B (accident).

En cas de tremblement de terre, tsunami ou autre catastrophe naturelle, il faut des outils de recherche (quadrillage du territoire, répartition des équipes et équipement de terrain, fixation des points de ralliement, enquête - transfert et partage d’informations à la population).

Un peu d’histoire...

La Délégation à la prospective et à l'évaluation des politiques publiques a travaillé sur les territoires face aux catastrophes naturelles et a exposé que parmi les 20 000 communes soumises à un ou plusieurs risques, seules 50% ont approuvé un plan de prévention des risques naturels, et moins de la moitié d’entre elles ont un plan communal de sauvegarde pour protéger, prévenir et agir en cas de crise. Cette délégation souhaite optimiser les outils de prévention.

Selon cette administration, les crues de la Seine sont un point à prendre en compte car s’il venait à se reproduire une crue centennale, elle estime à 3% de perte du PIB national et à 6 mois de reconstruction des réseaux sans compter les problèmes de retard des constructions pour le Grand Paris.

Poissy dans les Yvelines, par exemple, ayant subi trois inondations en cinq ans possède un plan communal de sauvegarde avec un dispositif de téléalerte prévenant de tous les risques en temps réel.

Evidemment, qu’il s’agisse des risques naturels au niveau national permettant aux promoteurs de construire ou non, des zones à risques permettant d’établir des dispositifs de prévention (recherche de failles, contrôle des sols argileux...) ou des outils aidant à la planification des secours, tous ont besoin de la cartographie, de la sectorisation du territoire et de carte permettant l’élaboration de plans stratégiques. Il y a même déjà des applications telles que Géorisques qui permettent de vous renseigner sur les risques relevés à un endroit donné.

Pour aller plus loin...

La relation “risques - SIG” est forte en amont d’un évènement avec des analyses prédictives, de protection et de sensibilisation, pendant, avec l’organisation des secours et de la communication et après, pour la reconstruction stratégique.

Toutes les entreprises travaillant dans les secteurs des assurances, banques et réassurances, des secours et ambulances et du BTP sont intéressées par ce sujet. Nous ne nous mettrons pas dans la peau d’un dirigeant politique du secteur public ici mais bien dans la peau d’un responsable qui se doit de définir un plan stratégique pour l’installation d’une base d’alerte de tsunami, pour la coordination d’une flotte privée d’ambulance ou pour une nouvelle politique immobilière sur une zone à reconstruire par exemple.

Les outils de sectorisation des territoires sont fondamentaux pour la gestion des risques naturels avant – pendant - après un évènement de même que les infographies pour mesurer l’impact social, démographique et urbanistique d’une catastrophe par exemple. Evidemment, les zones de chalandises et les études d’implantation ainsi que les plans de tournées restent prépondérants.

Des questions ? Nous sommes à votre écoute pour y répondre !