webleads-tracker

Rechercher sur le site

Français (French)
English
Deutsch (German)
(Japanese)
(Russian)
(Simplified chinese)
Espanol (Spanish)

Transport et réseaux


Avion, train, métro, bateaux, voiture, taxis, über, vélo, piétons, ... ; le transport est un secteur très influant en géomarketing, notamment marqué par les informations trafic en temps réel avec les GPS embarqués qui se démocratisent. Les plateformes multimodales aussi sont un terrain de jeu pour notre activité. Gestion des déplacements, distanciation sociale (et spatiale), éviter les arrêts, les amoncellements de personnes, favoriser les interconnexions et les services référents (distributeurs de tickets et de billets, répartition des personnes et des bagages, organisation des horaires), tout un écosystème à préparer.

En marketing spatial, nous nous aidons de la cartographie indoor et outdoor pour analyser les flux et les stocks, les ressources humaines et les services à dispenser. Toute la stratégie de ce secteur est la fluidité et l’homogénéité du territoire pour éviter les points de ruptures. Les réseaux d’électricité, de gaz, de téléphonie, d’internet et autres ont la même problématique. Tout est histoire de point de jonction (arrêt) et de flux (déplacement des personnes et de l’information).

Un peu d’histoire...

L’organisation et la cartographie des souterrains parisiens sont un brillant exemple de superposition de réseaux. En effet, si nous connaissons très bien le plan du métropolitain de la capitale, il est plus difficile de s’apprivoiser son millefeuille de réseaux souterrains. Fondation immobilières, réseaux de gaz, électricité, câbles téléphoniques et cybernétiques, pneumatiques (ancien système de la poste), puis les différents niveaux du métro, les égouts et les catacombes ; autant de voies, flux, migrations et carrefours à coordonner, gérer et sécuriser pour eux-mêmes et entre eux. Il s’agit bien là de travailler avec des cartographies spécifiques, du SIG avancé et en particulier avec du géomarketing pour administrer les données de ces différentes sources.

Pour aller plus loin...

Prenons le cas d’une entreprise d’exploitation pétrolière ou de gaz. Ces besoins cartographiques sont variés et pluridisciplinaires, allant de l’extraction minière à la vente du produit. Entre les deux, il y a également toute la gestion de la sécurité des réseaux, des tracés des canalisations, l’organisation logistique et la coordination des flux ainsi que la stratégie commerciale.

Le géomarketing ne s’intéresse ici qu’à la partie en aval pour le développement de l’efficacité commerciale de ces entreprises, mais il faut savoir que les solutions cartographiques peuvent répondre à des besoins bien plus larges, en 2D ou en 3D.

En reprenant notre exemple, le pétrole ou le gaz peuvent être transportés par pipelines ou par containers spécialisés entre les sites d’exploitation aux clients finaux. Il y a donc ici aussi tout un maillage stratégique des réseaux et notamment aussi des points d’encrage des sites de distribution intermédiaire qui nécessitent de lourds investissements et des analyses prédictives de pointe.

Des questions ? Nous sommes à votre écoute pour y répondre !